Protégez-vous contre les arnaques et la fraude
Le Secrétariat reçoit régulièrement des avis concernant des courriels suspects et des demandes de service douteuses. Il est important d’être vigilant lorsque vous songez à accepter un nouveau client.
Conseils pour vous protéger :
  • N’acceptez aucun paiement en trop. Si un client vous a envoyé trop d’argent, refusez de l’accepter. N’encaissez en aucun cas le chèque. Retournez-le à l’expéditeur et signalez l’incident aux autorités.
  • N’acceptez aucun paiement par chèque, surtout de clients inconnus ou nouveaux. Des méthodes de paiement plus fiables, notamment le virement électronique Interac, peuvent être utilisées.
  • Ne commencez aucun travail avant que le paiement soit reçu et officiellement encaissé. Nota : la banque peut communiquer avec vous plusieurs mois plus tard et vous dire qu’un chèque était frauduleux.
  • Ne vous sentez pas contraint d’« agir maintenant ». Les fraudeurs utilisent des moyens de pression et des délais d’exécution serrés pour tenter de vous manipuler.
Si vous recevez un courriel d’un expéditeur qui présente les comportements suivants, soyez conscient qu’il peut s’agir d’une arnaque :
  • L’adresse électronique contient les mots « no-reply ».
  • L’adresse électronique de réponse ne correspond pas à l’adresse de laquelle provient le courriel.
  • Le client insiste sur un délai déraisonnablement serré.
  • Le client ne fournit pas de coordonnées qui permettent de l’identifier.
  • Le client insiste pour que vous commenciez le travail avant de s’entendre sur le paiement.
Comment procéder si vous recevez un courriel que vous soupçonnez être une arnaque de paiement en trop :
  1. Ne répondez pas au courriel.
  2. Signalez le courriel au Centre de notification des pourriels du gouvernement canadien et (ou) au Centre antifraude. Les pourriels ne sont pas que des courriels « ennuyants » ou « indésirables ». Ils sont également définis comme des « représentations électroniques fausses ou trompeuses ».
Les noms, les adresses électroniques, les histoires et les excuses utilisés par les fraudeurs dans le cadre de diverses arnaques varient et évoluent constamment. Les histoires peuvent même sembler élaborées et convaincantes. Toutefois, bien que les histoires varient, l’objectif des fraudeurs ne change pas : ils veulent simplement votre argent.
Si vous croyez que vous avez déjà été victime d’une arnaque, veuillez le signaler aux autorités suivantes :
  • la ligne de non-urgence de votre service de police local;
  • la ligne de non-urgence de la Police provinciale de l’Ontario;
  • le Centre antifraude du Canada.
Si vous prenez connaissance d’autres stratagèmes frauduleux visant les traducteurs ou les interprètes, veuillez nous en avertir.
Cancel