ADMISSION

Devenir membre de l’ATIO

PROCESSUS D’AGRÉMENT

Le processus d’agrément comporte trois étapes.

i

1er étape : candidat à l’admission

Vous devez tout d’abord faire une demande d’admission. À cette étape, vous êtes considéré comme un candidat à l’admission, le temps qu’on étudie votre dossier et, si vous êtes traducteur, qu’on vous fasse passer l’examen d’entrée.

l

2ième étape : candidat à l’agrément

Une fois que vous avez satisfait aux critères d’admission, vous êtes candidat à l’agrément. Vous avez alors cinq années pour passer l’examen d’agrément ou entamer le processus d’agrément sur étude de dossier. Vous avez également la possibilité de participer aux activités, aux ateliers et aux séances de formation que propose l’ATIO.

Z

3ième étape : membre agréé

Une fois que vous avez réussi l’examen d’agrément ou que votre dossier a fait l’objet d’une évaluation favorable, vous êtes considéré comme un membre agréé.

CRITÈRES D’ADMISSIBILITÉ Imprimer le tout

L’ATIO regroupe des traducteurs, des interprètes et des terminologues. Certaines de ces professions comportent diverses catégories. Reportez-vous aux critères d’admissibilité de votre profession présentés ci-dessous.

Pour être admis en traduction, vous devez :

être titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise ou d’un doctorat en traduction délivré par un établissement canadien (auquel cas vous êtes exempté de l’examen d’entrée) ou étranger (auquel cas le diplôme doit avoir été évalué par World Education Services [WES] ou le Service canadien d’évaluation de documents scolaires internationaux [ICAS]). (l’ATIO reconnaît les baccalauréats, les maîtrises et les doctorats en traduction, mais pas les certificats. En Ontario, l’Université de Hearst, l’Université d’Ottawa et l’Université York (Collège universitaire Glendon) sont les trois seuls établissements qui proposent des programmes menant à un diplôme reconnu en traduction.);

OU

être titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise ou d’un doctorat dans n’importe quel domaine délivré par un établissement canadien ou étranger (dans le cas d’un établissement étranger, le diplôme doit avoir été évalué par WES ou l’ICAS) et posséder l’équivalent d’au moins deux années d’expérience à temps plein* en traduction dans la combinaison de langues pour laquelle vous faites une demande;

OU

posséder l’équivalent d’au moins quatre années d’expérience à temps plein* en traduction dans la combinaison de langues pour laquelle vous faites une demande;

OU

être candidat à l’agrément en traduction en règle d’une association membre du CTTIC ou de l’OTTIAQ, auquel cas vous devez fournir une lettre officielle attestant que vous êtes membre en règle de cette association.

* L’expérience à temps plein est considérée comme environ 100 000 mots par année ou au moins 30 heures par semaine

Votre expérience en traduction doit dater d’au plus cinq ans et être attestée au moyen d’une lettre de recommandation d’au moins un employeur ou deux lettres ou plus de clients.

Si votre demande est acceptée, nous vous inviterons à passer l’examen d’entrée en traduction. Vous devez réussir l’examen d’entrée pour vous joindre à l’Association.

Pour être admis en interprétation de conférence, vous devez :

être titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise ou d’un doctorat en interprétation de conférence délivré par un établissement canadien ou étranger ou avoir terminé avec succès un programme de cycle supérieur en interprétation de conférence au Canada ou à l’étranger (dans le cas de la formation obtenue à l’étranger, le diplôme ou l’attestation doivent avoir été évalués par World Education Services ou le Service canadien d’évaluation de documents scolaires internationaux). (l’ATIO reconnaît les maîtrises de l’Université d’Ottawa et de l’Université York (Collège universitaire Glendon).;

OU

justifier d’au moins 100 jours d’expérience en qualité d’interprète de conférence, dont 50 jours dans chacune des langues actives [A, B] pour lesquelles vous faites une demande et 30 jours dans chacune des langues passives [C] pour lesquelles vous faites une demande;

OU

être candidat à l’agrément en interprétation de conférence en règle d’une association membre du CTTIC, auquel cas vous devez fournir une lettre officielle attestant que vous êtes membre en règle de cette association.

Votre expérience en interprétation de conférence doit dater d’au plus cinq ans et être attestée au moyen d’une lettre de recommandation d’au moins un employeur ou client.

Pour être admis en interprétation judiciaire, vous devez :

être titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise ou d’un doctorat en interprétation judiciaire délivré par un établissement canadien ou étranger ou avoir terminé avec succès un programme postsecondaire en interprétation judiciaire au Canada ou à l’étranger (dans le cas de la formation obtenue à l’étranger, le diplôme ou l’attestation doivent avoir été évalués par World Education Services ou le Service canadien d’évaluation de documents scolaires internationaux). (l’ATIO reconnaît le certificat du programme de formation en interprétation du langage que proposent le Collège Conestoga, le Collège Humber, le Collège Mohawk, le Collège du Niagara, le Collège Seneca et le Collège St. Clair.);

OU

être interprète judiciaire accrédité auprès du ministère du Procureur général de l’Ontario et justifier de 300 heures d’expérience en qualité d’interprète judiciaire;

OU

justifier de 600 heures d’expérience en qualité d’interprète judiciaire au Canada;

OU

être candidat à l’agrément en interprétation judiciaire en règle d’une association membre du CTTIC, auquel cas vous devez fournir une lettre officielle attestant que vous êtes membre en règle de cette association.

Votre expérience en interprétation judiciaire doit dater d’au plus cinq ans et être attestée au moyen d’une lettre de recommandation d’au moins un employeur ou client.

Pour être admis en interprétation communautaire, vous devez :

avoir atteint le niveau C1 au test de connaissance du français (TCF) ou tout niveau équivalent ou avoir atteint un niveau de maîtrise d’au moins 7 dans le Système international de tests de la langue anglaise (IELTS) ou tout niveau équivalent :

ET

être titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise ou d’un doctorat en interprétation communautaire délivré par un établissement canadien ou étranger ou avoir terminé avec succès un programme postsecondaire en interprétation communautaire au Canada ou à l’étranger (dans le cas de la formation obtenue à l’étranger, le diplôme ou l’attestation doivent avoir été évalués par World Education Services ou le Service canadien d’évaluation de documents scolaires internationaux). (l’ATIO reconnaît le certificat du programme de formation en interprétation du langage que proposent le Collège Conestoga, le Collège Humber, le Collège Mohawk, le Collège du Niagara, le Collège Seneca et le Collège St. Clair.);

OU

avoir obtenu une accréditation d’interprète communautaire auprès d’un organisme canadien reconnu et justifier d’au moins 300 heures d’expérience en qualité d’interprète communautaire;

OU

justifier de 600 heures d’expérience en qualité d’interprète communautaire au Canada;

OU

être candidat à l’agrément en interprétation communautaire en règle d’une association membre du CTTIC, auquel cas vous devez fournir une lettre officielle attestant que vous êtes membre en règle de cette association.

Votre expérience en interprétation communautaire doit dater d’au plus cinq ans et être attestée au moyen d’une lettre de recommandation d’au moins un employeur ou client.

Pour être admis en interprétation médicale, vous devez :

avoir atteint le niveau C1 au test de connaissance du français (TCF) ou tout niveau équivalent ou avoir atteint un niveau de maîtrise d’au moins 7 dans le Système international de tests de la langue anglaise (IELTS) ou tout niveau équivalent :

ET

être titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise ou d’un doctorat en interprétation médicale délivré par un établissement canadien ou étranger ou avoir terminé avec succès un programme postsecondaire en interprétation médicale au Canada ou à l’étranger (dans le cas de la formation obtenue à l’étranger, le diplôme ou l’attestation doivent avoir été évalués par World Education Services ou le Service canadien d’évaluation de documents scolaires internationaux). (l’ATIO reconnaît le certificat du programme de formation en interprétation du langage que proposent le Collège Conestoga, le Collège Humber, le Collège Mohawk, le Collège du Niagara, le Collège Seneca et le Collège St. Clair.);

OU

avoir obtenu une accréditation d’interprète médicale auprès d’un organisme canadien reconnu et justifier d’au moins 300 heures d’expérience en qualité d’interprète médicale;

OU

justifier de 600 heures d’expérience en qualité d’interprète médicale au Canada;

OU

être candidat à l’agrément en interprétation médicale en règle d’une association membre du CTTIC, auquel cas vous devez fournir une lettre officielle attestant que vous êtes membre en règle de cette association.

Votre expérience en interprétation médicale doit dater d’au plus cinq ans et être attestée au moyen d’une lettre de recommandation d’au moins un employeur ou client.

Pour être admis en terminologie, vous devez :

 être titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise ou d’un doctorat en terminologie ou en traduction avec spécialisation en terminologie délivré par un établissement canadien ou étranger (dans le cas d’un établissement étranger, le diplôme doit avoir été évalué par World Education Services ou le Service canadien d’évaluation de documents scolaires internationaux);

OU

justifier de deux années d’expérience en qualité de terminologue;

OU

être candidat à l’agrément en terminologie en règle d’une association membre du CTTIC, auquel cas vous devez fournir une lettre officielle attestant que vous êtes membre en règle de cette association.

Votre expérience en terminologie doit dater d’au plus cinq ans et être attestée au moyen d’une lettre de recommandation d’au moins un employeur ou client.

Pour être admis à titre d’étudiant, vous devez :

Fournir une lettre de votre établissement postsecondaire attestant que vous êtes inscrit à un programme d’études débouchant sur un diplôme en traduction, en terminologie, en interprétation de conférence, en interprétation judiciaire ou en interprétation communautaire. La lettre doit indiquer le nom et la durée du programme ainsi que votre année d’études et préciser si vous êtes inscrit à temps plein ou à temps partiel.

FAQ sur l’admission

Comment puis-je justifier de mon expérience?

Votre expérience doit dater d’au plus cinq ans et être attestée au moyen d’une lettre de recommandation d’au moins un employeur ou client. Les lettres de recommandation doivent indiquer les combinaisons de langues du travail effectué ainsi que la période de travail. Elles doivent être en français ou en anglais. Les lettres de recommandation rédigées dans toute autre langue doivent être traduites en français ou en anglais par un traducteur agréé de l’ATIO.

Que doivent renfermer les lettres de recommandation?

Les lettres de recommandation doivent attester votre expérience. Elles doivent émaner d’un employeur ou d’un client qui connaît bien votre travail et comporter l’en-tête de l’entreprise, la date, ainsi que la signature et les coordonnées de leur auteur. Les lettres de recommandation doivent indiquer les combinaisons de langues du travail effectué ainsi que la période de travail. Elles doivent être en français ou en anglais. Les lettres de recommandation rédigées dans toute autre langue doivent être traduites en français ou en anglais par un traducteur agréé de l’ATIO. Pour mesurer l’expérience des autres catégories professionnelles, veuillez consulter les critères d’admission pour la catégorie concernée.

Comment compte-t-on les années d’expérience?

Dans le cas de la traduction, l’ATIO exige une moyenne de 100 000 mots traduits par année dans chaque combinaison de langues. Par exemple, la traduction de l’anglais au français et du français à l’anglais constitue deux combinaisons de langues distinctes. Pour mesurer l’expérience des autres catégories professionnelles, veuillez consulter les critères d’admission pour la catégorie concernée.

Quels sont les diplômes reconnus par l’ATIO?

L’ATIO reconnaît les diplômes universitaires dans les domaines correspondant aux catégories professionnelles dans lesquelles les candidats font leur demande, que ces diplômes soient délivrés par un établissement canadien ou étranger. Dans le cas d’un établissement étranger, les diplômes doivent avoir été évalués par World Education Services (WES) ou le Service canadien d’évaluation de documents scolaires internationaux (ICAS).

Dans le cas de la traduction, l’ATIO reconnaît les baccalauréats, les maîtrises et les doctorats en traduction, mais pas les certificats. En Ontario, l’Université de Hearst, l’Université d’Ottawa et l’Université York (Collège universitaire Glendon) sont les trois seuls établissements qui proposent des programmes menant à un diplôme reconnu en traduction.  (À l’extérieur de l’Ontario: Université de Saint-Boniface, Université du Québec en Outaouais, Université Laval, McGill Univeristy, Concordia University, Université du Québec à Trois-Rivières, Université de Moncton, Université de Sherbrooke et Université de Montréal.)

Dans le cas de l’interprétation de conférence, l’ATIO reconnaît les maîtrises de l’Université d’Ottawa et de l’Université York (Collège universitaire Glendon).

Dans le cas de l’interprétation communautaire, de l’interprétation judiciaire et de l’interprétation médicale, l’ATIO reconnaît le certificat du programme de formation en interprétation du langage que proposent le Collège Conestoga, le Collège Humber, le Collège Mohawk, le Collège du Niagara, le Collège Seneca et le Collège St. Clair.

Si vous avez des questions concernant les programmes d’études à l’extérieur de l’Ontario, veuillez communiquer avec l’ATIO.

J’ai obtenu mon diplôme à l’étranger. Dois-je le faire évaluer par World Education Services?

Oui. Les diplômes et titres de compétence étrangers que vous joignez à votre demande doivent avoir été évalués par WES (« Évaluation de chaque cours ») ou le Service canadien d’évaluation de documents scolaires internationaux (« Rapport d’évaluation complet – Études postsecondaires »).

Pourquoi ne puis-je pas savoir tout de suite si ma demande sera acceptée? Je veux être certain qu’elle sera acceptée avant d’envoyer mes documents.

L’évaluation des demandes est un processus rigoureux. Conformément à son mandat, qui consiste à garantir un niveau de compétence élevé et à protéger le public, l’ATIO vérifie que les candidats à l’admission dans les différentes professions et combinaisons de langues satisfont à l’ensemble des exigences.

Qu’est-ce que l’examen d’entrée et pourquoi dois-je le passer, étant déjà professionnel?

L’examen d’entrée a pour but d’évaluer si les candidats dont la demande d’admission en traduction a été retenue ont les connaissances linguistiques et les compétences en traduction nécessaires pour réussir à l’examen d’agrément du Conseil des traducteurs, terminologues et interprètes du Canada. Le fait de réussir à l’examen d’entrée ne suffit pas à obtenir l’agrément. L’examen d’entrée dure deux heures et se fait en personne, à la main; il consiste, pour les candidats, à traduire un court texte de nature générale dans chacune des combinaisons de langues dans lesquelles ils ont fait une demande d’admission. Il coûte 220 $ (taxe comprise) par combinaison de langues et se tient plusieurs fois par année à Ottawa et à Toronto. Les dates d’examen sont annoncées à la page Nouvelles et activités du site Web de l’ATIO. Il n’y a pas d’examen d’entrée en interprétation et en terminologie

Est-il possible de faire appel d’une décision concernant l’examen d’entrée?

Oui. Pour procéder à un appel, les demandeurs doivent en aviser l’ATIO par écrit dans les quatre semaines suivant la réception de leur lettre de résultats. La décision d’appel est finale. Les demandeurs qui ne reçoivent pas une note de passage d’au moins 70 % doivent attendre un (1) an avant de s’inscrire à un autre examen d’entrée. S’ils échouent une deuxième fois, ils doivent attendre au moins six (6) mois, puis présenter une nouvelle demande auprès de l’Association.

Je suis déjà membre de l’OTTIAQ ou d’une autre association affiliée du CTTIC. Comment puis-je devenir membre affilié de l’ATIO?

Si vous êtes membre de l’OTTIAQ ou d’une association affiliée du CTTIC, vous êtes admissible à devenir membre affilié de l’ATIO dans la même combinaison de langues et catégorie professionnelle. Veuillez présenter une demande ainsi qu’une lettre officielle de votre association primaire attestant que vous êtes un membre en règle. Les membres affiliés ne paient que 50 % des cotisations annuelles.

J’ai d’autres questions; avec qui puis-je communiquer?

Adressez-vous au Secrétariat de l’ATIO et l’on vous répondra dans les plus brefs délais.

SOUMETTRE UN FORMULAIRE DE DEMANDE

Cliquez ci-dessous pour ouvrir le formulaire électronique de demande d’adhésion à l’ATIO

Veuillez remplir le formulaire de demande d’admission avant de faire parvenir votre dossier de demande complet à l’ATIO. 

Veuillez noter que les documents non requis à l’admission ne seront ni consultés, ni conservés, ni retournés au candidat à l’admission. Ces documents seront détruits selon nos procédures administratives.

Les demandes ne seront pas examinées avant que le formulaire dûment rempli ne soit présenté et que les frais de demande ne soient payés.

Nous vous téléphonerons au numéro que vous avez spécifié pour traiter un paiement par carte de crédit.

Déposer votre candidature dessous

Please attach all relevant files as required / Pièces jointes

Maximum attachment size: 4M / Taille maximum des pièces jointes : 4 Mo
Valid file types are / Types de fichier pris en charge : pdf

Please enter the code before pressing send / Entrez le code avant de cliquer sur Envoyer
captcha

Cancel