À PROPOS DE L’ATIO

LawMISSION

L’Association des traducteurs et interprètes de l’Ontario (ATIO) fait la promotion des professions langagières et de la valeur de l’agrément comme moyen de protéger l’intérêt du public.

VISION

La vision de l’ATIO consiste à veiller à ce que les langagiers professionnels soient agréés et à ce qu’ils soient disposés à fournir des services langagiers de qualité dans toutes les langues, et ce, partout en Ontario.

HISTOIRE

Au Canada, l’ATIO est l’aînée des sociétés de traducteurs, d’interprètes de conférence, d’interprètes judiciaires, d’interprètes communautaires, d’interprètes médicaux et de terminologues. Elle a été fondée en 1920 sous le nom d’Association technologique de langue française d’Ottawa et constituée en société en vertu de lettres patentes du gouvernement de l’Ontario l’année suivante. L’Association a adopté son nom actuel en 1962.

L’ATIO a été la première association de traducteurs au monde dont les membres agréés jouissent légalement de la reconnaissance professionnelle. En effet, aux termes de la Loi sur l’Association des traducteurs et interprètes de l’Ontario adoptée en février 1989, le gouvernement de l’Ontario a accordé un titre réservé aux membres agréés de l’ATIO. L’ATIO a pour mandat de promouvoir un haut niveau de compétence dans le domaine de la traduction, de l’interprétation et de la terminologie.

OBJECTIFS

  1. Donner à ses membres une voix collective.
  2. Promouvoir leur perfectionnement professionnel.
  3. Veiller à ce qu’ils respectent des normes élevées de déontologie.
  4. Faire connaître leur rôle dans la société.
  5. Établir des critères de compétence, mettre sur pied des examens d’agrément et surveiller la qualité des services professionnels fournis par ses membres.
  6. Examiner les plaintes reçues au sujet de la compétence ou du comportement professionnels de ses membres.
  7. Promouvoir et protéger la situation, la dignité et l’intégrité collectives des traducteurs, des interprètes et des terminologues professionnels.
  8. Fournir à ses membres des services destinés à répondre à leurs besoins professionnels.
  9. Entretenir des rapports amicaux et professionnels avec des organisations similaires au Canada et à l’étranger.

PLACE SUR LA SCÈNE MONDIALE

L’ATIO et les associations provinciales de même nature forment le Conseil des traducteurs, terminologues et interprètes du Canada (CTTIC), ce dernier étant lui-même membre de la Fédération Internationale des Traducteurs (FIT). La FIT, qui regroupe de nombreuses organisations nationales de traducteurs, a acquis un statut consultatif officiel auprès de l’UNESCO (organisation non gouvernementale de catégorie A).

 

LE SAVIEZ-VOUS?

L’ATIO donne une voix collective à ses membres et protège la situation, la dignité et l’intégrité des traducteurs, des interprètes et des terminologues professionnels.

PROTECTION DU PUBLIC

L’ATIO veille à ce que le public dans son ensemble soit bien servi lorsqu’il a recours aux services de langagiers professionnels.

Examen d’agrément

Être agréé par l’ATIO signifie que les membres ont réussi à un examen professionnel rigoureux ou à un processus strict d’agrément sur étude de dossier – bref, qu’ils sont qualifiés.

Normes professionnelles

Les membres de l’ATIO doivent respecter un code de déontologie et une conduite professionnelle stricts.

Procédure disciplinaire

Tout membre de l’ATIO qui ne se conforme pas au code de déontologie ou aux règles de conduite professionnelle peut être sanctionné.

 

LE SAVIEZ-VOUS?

L’ATIO a été la première association de traducteurs au monde dont les membres agréés jouissent d’une reconnaissance professionnelle sur le plan juridique.

UNE SOCIÉTÉ À BUT NON LUCRATIF

L’ATIO est une société à but non lucratif qui fournit à ses membres des services bénéfiques pour la communauté des traducteurs, des interprètes et des terminologues en Ontario. Tous les revenus proviennent des cotisations des membres et la totalité de cet argent subsiste au sein de l’organisation dans le but de servir ses objectifs. Les revenus ne sont pas générés dans le but de profiter personnellement aux membres de l’ATIO, de son conseil d’administration ou de son personnel.

 

LE SAVIEZ-VOUS?

L’ATIO a conclu une entente de réciprocité avec les associations professionnelles de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, du Québec et de la Saskatchewan, à savoir l’ATIA, la STIBC, l’ATIM, la CTINB, l’ATINE, l’OTTIAQ et l’ATIS respectivement.

Cancel